L’intérieur

A l’intérieur de l’église, l’abside et le chœur ne forment qu’une seule travée. Les nervures de la voûte reposent sur des chapiteaux à crochets agrémentés de têtes et formant “culs de lampe”. Deux chapelles du XVème siècle s’ouvrent sur la nef. Au Nord la chapelle de la Vierge, au Sud celle de Saint-Cloud, second patron de la paroisse. Deux inscriptions attestent l’existence de sépultures anciennes :
L’une au milieu du chœur, sur le dallage, difficilement déchiffrable , indiquerait d’après De Kersers que :

“Ci gist noble demoiselle Philippe de Rochechouart, veuve de noble seigneur Jean Dumesnil Simon, en son vivant Seigneur de Maupas et de Morogues”

(par son mariage en 1440, Philippe de Rochechouart avait apporté Maupas aux Dumesnil Simon qui le conservèrent jusqu’en 1682, date d’acquisition par la famille Agard).
L’autre, mieux conservée sur le mur sud, fait état du décès de Pierre Thépin curé, en 1504.

A part le maître autel en pierre daté de la fin du XVIIème, objets et installations diverses ont été réalisés pendant la seconde moitié du XIXème siècle :

  • Vitraux du chœur :
    • 1861 Maison Lobin à Tours
    • 1870 Maison Gerta à Toulouse
  • Les grisailles des verrières des fenêtres de la nef, 1862 et 1882 Maison Lobin de Tours
  • Les vitraux des deux chapelles
  • Les autels des chapelles
  • La chaire à prêcher : 1876 Ets Chauvet à Paris

A cette même époque, notons deux réalisations :

  • La voûte de la nef, en plâtre sur lattis, peinte en fausses pierres et qui tombe par morceaux aujourd’hui
  • La tribune où les chœurs se produisaient pour les principales fêtes de l’année, et qui donne également des signes de vétusté.

Les tableaux, tant ceux du chemin de croix que les deux grands sont, d’après les spécialistes d’un intérêt patrimonial certain et mériteraient une restauration. Il en est de même des lustres à cristaux.